dimanche 20 août 2017

De l'overdose des chiffres

Rentrer dans le monde du running c'est aussi dans l'univers impitoyable des chiffres. Mine de rien on réapprend à calculer, à faire des règles de trois, à jongler avec sa table de multiplications.
Car courir c'est aussi apprivoiser les notions de temps, de durée, de distance, de vitesse moyenne, de vitesse instantanée, de rythme, et aussi de dénivelé pour les amoureux du trail. Et même si on veut rester éloigné de ce foutu labyrinthe, on est vite rattrapé par les faits.

Tu fais un 10 km en combien ? 

C'est quoi ton meilleur temps au 10 km ?

Et sinon c'est quoi ta distance maximum ?

T'as jamais envisagé de courir un marathon ?

Forcément, à partir du moment où on se procure une montre, toutes les données sont à portée de main, et on peut visualiser en temps réel nos progrès. Mais la montre connectée a un effet pervers car elle vous rend accro et ce qui pourrait être une belle sortie de course à pied de 10 km devient une sortie de merde sous prétexte que vous avez été plus à la traîne que d'habitude !
Il fut un temps où je me suis pris à ce jeu malsain
Maintenant, j'essaie de me forger une discipline : loin de moi les records, les meilleurs temps, les vitesses folles, de toute façon j'en suis incapable, je ne suis inscrite à aucun club et je ne participe à aucune course. Donc, je privilégie soit la distance, soit la durée globale de ma sortie.

Vouloir à tout prix la performance c'est aussi assumer une fuite en avant où tout est bon pour être meilleur : régime, programme d'entraînement, muscu, courses test... Sauf qu'à un moment le corps dit STOP et il n'y a plus personne pour l'écouter.

Perso, j'ai vite compris mes limites et à chaque sortie j'apprends à écouter mon corps. Je n'ai plus peur de m'arrêter pour boire, de marcher quand la pente est trop forte, de ne pas sortir courir si je n'en ai pas envie. Alors oui autour de moi, des filles de mon âge sont bien meilleures, participent à des courses, font même moins de 50 min au 10 km, mais si on y réfléchit bien, dans la durée, je pense que je courrai plus longtemps qu'elle et mon corps me remerciera.

Être un finisher, ça n'a pas de prix.


dimanche 6 août 2017

La montagne, ça vous gagne !

Nous sommes arrivés à La Plagne le jour de la 6000D (appelée aussi course des géants) course de légende pour les trailers de l'extrême : 65 km et 3500 m de dénivelé positif avec des montées sèches...
Pour les infos, c'est par ici : http://www.la6000d.com/fr/

Le site appelle à la course à pied nature : sentiers, randonnées et parcours de trail balisés. Quand on vient du plat pays comme moi, il faut au moins deux jours de repos histoire de s'acclimater avec l'altitude (2000m)

Courir avec la chaîne du Mont Blanc en toile de fond (versant italien) et de superbes paysages me met du baume au cœur quand je suis obligée de marcher car la pente et trop rude et/ou car je n'arrive pas à reprendre mon souffle correctement.

Pour parfaire mon initiation au trail d’altitude, une randonnée quotidienne en famille me permet de m'acclimater et de prendre goût aux terrains naturels ; c'est sûr que les terrils, à côté, c'est de la gnognotte.

En une semaine à La Plagne, je suis sortie trois fois et forcément j'ai battu mon record de dénivelé positif (+460m). Je tente à chaque fois de limiter les parties marchées, mais je me dis que cela fait partie des conditions du trail.

Le matin, on croise beaucoup de randonneurs, mais sinon c'est le silence parfois agrémenté de cris de marmottes. C'est un temps suspendu au point de prendre plaisir à s'arrêter pour profiter de l'instant. Dans ces moments là, ni le temps, ni le kilométrage, ni la performance ne sont importants, croyez-moi.

Plus je cours dans ces conditions, plus j'apprécie les sorties nature qui se rapprochent davantage de mon profil de coureuse et de ce que je recherche dans la course à pied.

La semaine prochaine, malgré une météo moins clémente annoncée, trois nouvelles sorties sont prévues avant le retour vers le plat pays.

Infos sorties :







vendredi 28 juillet 2017

AÏE ça pique !

27 juillet et si je veux respecter mes bonnes résolutions 2017, pas le choix, il me fallait faire mes 15km avant de partir en vacances. 💪

C'est chose faite, mais ce fut une séance dans la douleur et presque au bord du renoncement. Ce n'était pas vraiment de la douleur physique, mais plutôt un manque d'entrain général...👎
Niveau chrono, cela s'est ressenti ; je cois que c'est mon plus mauvais temps depuis janvier sur le 15km ! 🙍

Pour couronner le tout, ma moitié m'a emmenée sur des sentiers de trail. Niveau dénivelé c'était léger (108m environ) mais bon monter un terril reste monter un terril, et quand vous n'avez pas beaucoup d'entrain, ça se complique 😳
Pour me rassurer, mon 💗 m'a dit que j'avais un rythme de trail normal vu mon ancienneté en course à pied.

Bref, c'est fait, OUF ! Rendez-vous le mois prochain.
En attendant, les vacances en montagne arrivent bien à propos : oxygénation, randonnée, bains, et pourquoi pas petites sorties running histoire de s'entretenir ! 🌄

Infos sortie :




vendredi 14 juillet 2017

REPRISE EN DOUCEUR

Mon corps a finalement énormément apprécié la pause de 2 semaines ; de fait, la reprise se fait en douceur, histoire de voir un peu si telle ou telle douleur persiste, et surtout de prendre du plaisir à la reprise.

2 semaines sans courir c'est fastidieux ! Et dire qu'il y a 2 ans il ne fallait pas me parler de course à pied ! C'est la douleur au genou qui me faisait un peu peur, mais bizarrement, elle est partie comme elle est venue...

Pas besoin de courir des kilomètres et des kilomètres pour sentir si tout va bien. 8 km me semble le bon compromis.

Et donc me voilà partie... Une petite gêne au genou, mais pas de douleur, sauf qu'à la seconde sortie, une cuisse droite dure comme de la pierre.
Mes muscles ont pris l'habitude du repos !😬

L'essentiel c'est que tout rentre dans l'ordre 😊 et cela semble bien parti ! OUF !

La semaine prochaine, je vais continuer sur le 8 km, histoire de me refaire un rythme tout doucement.

Infos sortie (2)






dimanche 9 juillet 2017

BLESSURE(S)

Cela faisait 2 mois que je traînais une douleur récurrente au tendon d'Achille gauche.... A force, j'ai fini par consulter et diagnostic : péri tendinite du tendon d'Achille. 😒

Ah ce fameux tendon qui doit son nom au héros grec. Selon la légende, pour qu'il devienne immortel, la mère d'Achille, la nymphe Thétis, a plongé son bébé dans le fleuve Styx. Achille devint donc invulnérable, sauf à l'endroit où sa mère l'a tenu : le fameux talon devint alors son point faible...

Repos forcé donc pour éviter que la douleur devienne chronique, avec un traitement à base de cortisone. 10 jours sans courir pour commencer. Pas le choix 😳

Claudius Cornedurus in www.asterix.com

10 jours après...


Plus de douleur, plus de gêne, et la perspective d'une sortie ce dimanche histoire de fêter les vacances d'été.
Mais c'était sans compter sur ma vieille carcasse. En sortant de la voiture, j'ai vrillé le genou gauche. Résultat : ménisque qui se bloque lors de la flexion et douleur continue même en marchant.
Repos forcé, mais ce qui m'inquiète c'est que ni les antalgiques, ni les massages ne me soulagent. C'est vraiment une douleur mécanique avec la sensation que "ça bouge" à l'intérieur quand je plie le genou.

J'espère vraiment que cette douleur est transitoire.... Pas de course à pied cet été me parait inenvisageable 😱
Médecin ? Osthéopathe ? Kiné ? je verrai bien. En attendant, je suis coincée, pourvu que le ciel ne me tombe pas sur la tête 😊


Affaire à suivre...





samedi 24 juin 2017

Un week-end de course à pied

source ville de Béthune.fr

SAMEDI MATIN... 15 km


A la fraîche avant que le thermomètre monte au dessus de 30°, je suis donc partie dès 7h du matin pour une sortie en ville.
Peu de voitures, peu de monde sauf quelques rares passants promenant leur chien, et les sœurs du Carmel de mon village en train de faire leur petite promenade matinale 😊


De bonnes sensations dès le départ m'ont poussée jusqu'au 15 km ; de toute façon, il fallait bien les faire car cela fait partie de mes bonnes résolutions pour l'année 2017.
Le beffroi est beau sous le ciel bleu 🙌
Meilleur temps depuis que j'arrive à courir 15 bornes , donc heureuse !

Infos sortie :


Source Parc d'Olhain.fr

DIMANCHE MATIN ... 9 km


Le lendemain, me revoilà repartie à la base départementale d'Olhain pour une petite sortie sous les bois pour ne pas trop souffrir de la chaleur.😎
En fin de séance, les cuisses commençaient à dire STOP 😏
Le problème avec Olhain c'est que ce n'est pas plat !

Infos sortie :


dimanche 11 juin 2017

Trail de la Montagnarde



En ce lundi de Pentecôte, j'inaugurais ma première participation à une course, en parcourant le 8km du trail de la Montagnarde (infos ci-dessous)
http://runneusedudimanche.blogspot.fr/2017/05/ho-hisse-3-sur-le-site-de-lorette.html

Ce rendez-vous remplit les critères principaux que je me suis imposée pour m'inscrire à un rendez-vous sportif :

  • Il reste de taille humaine (environ 700 participants pour les 3 courses confondues)
  • Il n'est pas cher (moins de 1 euro le km)
  • le parcours et le paysage en valent la peine.
Je connaissais le parcours car je l'avais reconnu le mois précédent. Du coup, mon unique objectif était de le terminer en moins d' une heure comme le jour de la reconnaissance. Pas facile pour moi, car le soleil et la chaleur étaient de la partie, et puis, ce n'est pas pareil qu'en entraînement car on ne peut pas s'arrêter comme on veut pour faire la pause....

Première participation donc et bonnes sensations  même si je reste convaincue que je ne suis pas faite pour ce genre de manifestation : bonne ambiance sympathique mais déjà trop de monde pour moi.

Au moins, j'ai rempli mon objectif.

Infos sortie : 


Le rythme en fonction du tracé :


mardi 23 mai 2017

En attendant le 05 juin...

#15km du mois done!


En attendant le 05 juin j'ai fait l'acquisition de mes premières running de trail ; j'ai pris un prix intermédiaire, mais j'ai senti tout de suite la différence : ça accroche mieux !

En attendant le 05 juin, je tente de me mettre dans les conditions d'un trail ; me voilà donc partie pour 10 km en montée, descente, sol rocailleux, sous-bois...



En attendant le 05 juin j'essaye de doser mon effort au bon moment.... Pas facile du tout !

En attendant le 05 juin j'ai profité du grand soleil de ce dimanche !

Infos sortie :




mercredi 17 mai 2017

HO HISSE (3) Sur le site de Lorette

 Lorette est un site exceptionnel, mémoire de la Grande Guerre, où on trouve, outre l'anneau de Mémoire inauguré par François Hollande le 11 novembre 2014, la plus grande nécropole de France.
Sur cette terre, a eu lieu la bataille de Vimy, devenu depuis territoire canadien et haut lieu de mémoire des troupes mortes pour la France.



Mais Lorette est devenu un très beau parcours de course à pied, et plus précisément de trail. Le relief est assez accidenté pour permettre des montées qui font mal aux jambes. D'ailleurs, c'est sur ce site qu'a lieu tous les deux ans le Trail des poilus. (prochaine édition mars 2018)


Parce que le club d'une amie organise tous les ans le Trail de la montagnarde, je suis tentée de m'inscrire pour le 9 km (300 m environ de dénivelé). Comme j'ai horreur de partir à l'aventure, je préfère d'abord baliser le terrain pour voir si :
1- le parcours me plaît
2- je ne me crame pas, car s'il n'y a pas de plaisir, autant s'arrêter tout de suite !

Me voilà partie, bien escortée de mon homme (qui court tranquillou à cause de sa cheville) et de G. mémoire vivante des lieux, et  guide-runneur passionnant car j'apprends plein d'anecdotes sur cet ancien champ de bataille tout en courant (et l'effort, du coup, paraît moins vif)

2 passages obligés en marchant : trop abrupt (enfin pour moi) et trop accidenté ; mais quel paysage !
Le terrain est sec, les chemins sont praticables, c'est que du bonheur !

Je m'étais donnée comme objectif de faire le parcours en moins de 1 heure. Objectif atteint, je n'ai donc plus le choix que de m'inscrire ! Pour le reste, on verra bien....

JE SUIS MOTIVÉE !


Infos sortie : 





lundi 8 mai 2017

Un premier (vrai) semi

HOP HOP HOP !!!

Nous sommes partis à 3 pour un 10 km dominical sous un temps maussade, histoire de déstresser en ce jour de second tour d’élections présidentielles.

Allure tranquille - de toute façon à quoi servirait de courir plus vite - on papote, on s'arrête dire bonjour aux connaissances qu'on croise, bref, une sortie qui commence bien.

La bonne nouvelle c'est que ma moitié a repris la course à pied, et que pour l'instant la cheville tient.

Et puis quand mes deux comparses sont rentrés, je me sentais en forme pour continuer.
15 km puis 17km où j'ai ralenti pour ne pas sentir le mur que j'avais subi le mois dernier. A 19 km ça devient plus difficile mais je garde le cap, car il faut atteindre 21,150 et il ne reste plus grand chose.

Courir dans son village a cela de merveilleux qu'on connaît à force les distances et on peut anticiper le parcours.

20 km , puis 21 km et là je me dis : ça y est tu as réussi comme une grande, toute seule, à force de régularité.

Forcément, un semi-marathon en 2h09min n'a rien d'exceptionnel, mais pour une runneuse du dimanche c'est un pari gagné contre soi-même.

JOIE !!

Infos sortie :






mardi 25 avril 2017

Bodyguards

#15km #bonnesrésolutions2017

Malgré ma sortie un peu de folle de 20 km le lendemain de mes 42 ans, il me fallait effectuer mon 15 km mensuel comme prévu dans mes bonnes résolutions 2017 (souvenez-vous !) 😉

Dimanche matin ensoleillé, sans vent, idéal pour sortir et penser à autre choses qu'au scrutin du jour...

Bonne nouvelle, ma moitié peut refaire du VTT depuis peu, donc j'ai la possibilité d'emprunter des chemins où je n'oserais pas m'aventurer toute seule.

De fait, sortie running à 3 ou enfin, pour être plus précise, sortie running seule avec deux bodygards pour l'occasion. 💑👪

Pas d'objectif bien précis sauf celui de faire 15 km, du coup sortie avec rythme au feeling.






Dans les bois, la lumière était vraiment belle et que c'est agréable de courir en entendant seulement le chant du coucou ! Quel bonheur !🐦🌳


Pour l'instant, je tiens mes bonnes résolutions de janvier ; pourvu que ça dure !👍💪

Infos sortie :




dimanche 16 avril 2017

Itinéraire d'une joggeuse heureuse

"Condamnée" à courir autour de chez moi durant la convalescence de mon cher et tendre, j'essaye de trouver d'autres parcours  histoire de ne pas me retrouver tel le hamster dans sa roue.

Hamtaro


Je crois avoir trouver un itinéraire sympa, mi-urbain mi-campagne avec un très long faux plat qui m'oblige à réguler mon effort.👍



C'est la seconde fois que je le parcours,  et j'y trouve mon compte. L'avantage de la course à pied, c'est qu'on s'attarde sur l'architecture environnante et il arrive bien souvent qu'on y découvre des détails ignorés jusque là...💛💗

JOIE ! depuis quelques temps mon rythme d'endurance tourne autour de 5min37 au kilomètre. Pour moi, c'est une récompense de mes efforts et de la régularité de mes sorties. Pourvu que ça dure !🙌
En tout cas, pas de course en vue, rien ne change de ce côté : chaque sortie est une récompense en soi 🎉

Infos sortie :



jeudi 6 avril 2017

20 km sous le soleil d'avril

Cela aurait pu être un beau poisson d'avril...🐟🐟🐟🐟

Je suis partie courir dimanche matin le cœur lourd, un peu en colère, mais avec la certitude que j'avais vraiment besoin de me défouler pour me vider la tête.



Par la force des choses, mes sorties avec ma moitié sont mises entre parenthèses jusqu'à mi-juillet au moins (billet précédent), c'est donc seule, ma playlist dans les oreilles, que je me suis mise en route par ce premier dimanche matin du mois d'avril. 🌞



Très vite, j'ai compris que je pouvais tenir longtemps : pas de douleurs, les jambes qui déroulent et la musique qui me porte. De 10 je glisse vers un objectif de 15 km, quand soudain aux alentours du 8ème, je me dis que le temps est trop beau, la température idéale - et pas de vent - pour ne pas en profiter !🏆


En plus, c'est le Parcours du 💖, alors je croise des cavaliers🐴, des joggeurs, des cyclistes🚲, des marcheurs. Tout le monde semble de bonne humeur et détendu. Mes petits soucis s'envolent et mes idées noires s'atténuent.😀

J'ai eu 42 ans la veille.😯

Alors, pour fêter mon anniversaire à ma façon, pourquoi pas tenter le 20 km ?
C'est parti !


Après le 15ème kilomètre, c'est l'aventure totale. Mon rythme ne faiblit pas, mais je sens quelques frottements à l'orteil ; et puis, mon moral commence à flancher : je ne crois pas atteindre le saint Graal du 20 km.
Au 17ème kilomètre, c'est l'angoisse. Je faiblis, j'ai l'impression d'avoir une fringale ; vite, une pâte de fruits ! 🍩🍧🍺Et quand je regarde mon chrono ça ne bouge pas beaucoup.

Conclusion : entre le 15ème et le 20ème kilomètre ce n'est plus pareil, c'est l'inconnu car nos perceptions changent, nos repères aussi, et la fatigue se fait sentir.😴

Je rentre à la maison rincée mais heureuse. Je dis à mon homme : j'ai fait 20, mon premier semi ! Ce à quoi, stoïque, il répond : il te manque 1 km 110 pour un semi.
AHAHAH😜 m'en fous, c'est tout comme...

Pensée pour  l'écrivain Fanny Chiarello qui parcourt cette distance 3 fois par semaine en séance running. Bravo !

Infos sortie :


Maintenant, je me sens forte, plus sereine, confiante 👍💪
Une chose est sûre, ma sortie de mercredi sera une sortie RECUPERATION 😇

MERCREDI (sortie mi-urbaine)